LEXICARABIA

LEXICARABIA

La formation qualifiante des alphabétisés. Schéma directeur, objectifs et mise en oeuvre 1/2

1/2

Abdelghafour Bakkali

 

"Le matin, il étudiait la grammaire, le calcul, l'histoire, mûrissant son intelligence, il travaillait des ses petits bras, l'après-midi."
Emile Zola, Le Travail, 1901

 

L’alphabétisation, dans sa perspective fonctionnelle, ne se réduit pas à un apprentissage accéléré des compétences de base, à savoir la lecture, l’écriture et le calcul, mais elle s’étend nécessairement à la formation qualifiante de la population ciblée par cette opération. Cette formation d’ordre pratique permet à l’alphabétisé d’acquérir des compétences de nature professionnelle et d’intégrer, si la démarche retenue s’appuie sur une stratégie claire, dans le milieu socioprofessionnel voire culturel et moral. La marginalisation, causée par différents facteurs, est exclue au profit d’une participation effective de l’individu pris en main dans la vie en société. Nous n’allons pas, dans le cadre de cet article, égrener les méfaits engendrés par la  mise en index  sciemment ou inconsciemment d’une population vivant, dans la plupart des cas, à la marge d’une société strictement stratifiée. Le droit à une vie honorable s’éclipse dans un environnement égoïste et inconscient du danger, à moyen ou à long terme, qui la menace sérieusement. C’est pourquoi nous avons estimé que la formation qualifiante est une clé à bossage d’une alphabétisation efficiente. Quel est donc le schéma directeur de cette formation à caractère professionnalisant ? Quels sont par ailleurs ses principaux objectifs ? Les outils d’évaluation et de suivi auront-ils des visées secondaires ou plutôt ils s’inscrivent impérativement dans le processus de la qualification de l’apprenant cible ?    

 

     Notons, d’une part, que l’élaboration d’un schéma directeur de la formation qualifiante suppose la mise en œuvre coordonnée d’un ensemble d’opérations et d’actes qu’on adaptera à chaque situation d’apprentissage ; et cela suivant une progression qui tient compte des étapes pédagogiques prévues à cet effet. Cinq piliers de recommandations sont à retenir dans le bon fonctionnement de cette opération. D’abord,  les différents opérateurs ou acteurs de la formation qualifiante doivent coordonner les actions entreprises. Les associations engagées dans cette action sont appelées à délibérer les tenants et aboutissants de cette qualification avec les centres d’accueil responsables de la fonctionnalisation de la démarche qualifiante. Ensuite, la partie associative, directrice de l’action, veille, en coordination avec les formateurs, à ce que les formés exécutent, sous la houlette de leurs maîtres d’atelier, des tâches précises et limitées, telles que la menuiserie, la plomberie, l’électricité, la mécanique automobile, bâtiment, plâtrerie, cordonnerie, etc. pour les bénéficiaires garçons ; la couture, les préparations culinaires, et tout autre savoir-faire opérationnel pour les bénéficiaires filles. Mais, il est recommandé que chaque acteur d’alphabétisation qualifiante étudie de manière minutieuse les opportunités de la région géographique où il est appelé à intervenir. Et ainsi la formation qualifiante destinée aux apprenants aura une visée spécifique et génératrice de métiers idoines. En troisième lieu, la qualification en question est une sorte de potentiel de connaissances, de capacités et de compétences permettant de saisir à bon escient et de maîtriser une situation professionnelle spécifique et de la transférer dans son environnement professionnel et socio-économique. En quatrième lieu, le contenu de la qualification se réfère à un ensemble de compétences intégrant des  savoirs (langage spécifique à la qualification ; reconnaître les différents outils de manutention par exemple), des savoir-faire (maîtrise des méthodes de l’exécution des tâches et des outils applicables dans des contextes particuliers), des savoir-être ou savoir-faire-sociaux (attitudes et comportements des apprentis au travail, implication au travail, sérieux, acceptation de l’autre, respect de la morale professionnelle, etc. ), les savoirs apprendre (évoluer dans l’appropriation du métier pour lequel on a été destiné) et enfin des capacités à faire savoir (être capable de communiquer avec ses pairs). Enfin, la qualification est collective, c’est-à-dire que les apprentis travailleront en groupe, ce qui facilitera en quelque sorte l’interaction entre, d’une part le formateur et les formés, de l’autre les formés et le contenu de la formation et les objectifs visés. La qualification d’une équipe, abstraction faite de la qualification individuelle, suppose la capacité du groupe à réfléchir sur lui-même, à tirer des leçons de l’expérience, à conceptualiser les problèmes et à analyser, aidé discrètement par leur maître d’atelier, les erreurs qui surgissent lors du processus de la qualification. C’est donc la capacité de coopérer et d’apprendre par l’intermédiaire de l’équipe. L’individu, intégré dans le groupe, trouve sa plénitude et progresse dans la tâche qu’on lui assigne.

 

Notons, dans cette même perspective, qu’aucun châtiment, de quelque nature qu’il soit, ne soit toléré dans cette formation. La violence est carrément exclue afin que l’apprenti soit mis dans une situation qui le tolère et redresse ses torts dans un climat paisible, sans que cela puisse dire que les relations à l’apprentissage et aux autres revêtent un caractère anarchique. L’autorité ne signifie nullement rudesse, mais plutôt le fait de tempérer l’aménité la plus exquise. Si les apprenants savent que leur maître les aime, ils seront à même d’exprimer à son égard respect et obéissance active.

 

Les cinq piliers du schéma directeur de la formation qualifiante mettent en effet une plate-forme solide pour une approche fonctionnelle de cette formation. Des étapes sont par ailleurs à observer dans le projet de qualification. D’abord, la projection qualifiante est impérative afin que s’éclaircissent les prévisions pour l’évolution à court terme de la population à qualifier. La programmation vient ensuite, à moyen terme, pour l’élaboration d’un ensemble de comportements et de compétences sous forme d’opérations coordonnées que devront maîtriser la population des apprentis. La prospective, à long terme, prévoit des actions à mettre en œuvre en vue du perfectionnement des différentes approche retenues dans cette opération. Il ne s’agit de nullement de tâtonner, mais de travailler selon un projet ficelé et élaboré suivant une démarche scientifique qui ne néglige ni les objectifs à atteindre, ni la population ciblée, ni non plus la qualité du contenu de la qualification et des méthodes utilisées.    

 

D’autre part, les objectifs de la qualification professionnelle se réfèrent à un référentiel dont la fonction essentielle est de donner à l’apprenti les compétences et les capacités de réaliser des activités inscrites dans la progression formative en un temps donné. Pour que l’apprenti puisse les réaliser dans de bonnes conditions, on se fixe un certain nombre d’objectifs. Primo, les objectifs cognitifs devraient être exprimés en termes de capacités selon le schéma suivant :

-          Savoir → comprendre  → appliquer → analyser → synthétiser → évaluer.

Secundo, les objectifs socio-affectifs donnent à cet apprentissage spécifique son allure sociale ; ils pourraient se répartir selon les suites ci-après :

-          Avoir constamment le goût d’apprendre.

-          Etre sociable.

-         Etre réceptif (être conscient du travail qu’on fait, avoir la volonté de savoir, de répondre, prêter attention, etc.

Tercio, les objectifs psychomoteurs s’organisent ainsi :

-          Apprendre des réflexes et les maîtriser.

-          Perfectionner des mouvements naturels (déplacements).

-          Coordonner perception et action.

-          Etre habilité (dextérité).

 A ces objectifs clairement formulés s’adjoint un cahier des charges qui engagent les différents partenaires de l’action entreprise au respect des modalités de conclusion et d’exécution du programme de qualification inscrite dans le projet d’alphabétisation global. Cet outil, de forme adjudicative, permet de passer à une mise en œuvre opérationnelle du projet d’alphabétisation et de la formation professionnelle d’une population pauvre et marginalisée, constitue le descriptif des résultats attendus de la qualification professionnelle, des critères qui permettent de veiller à la cohérence de son déroulement et des moyens qui sont mis en œuvre pour s’assurer des résultats obtenus. On y précisera les objectifs et la durée de la formation, le rythme de réalisation, son mode d’organisation andragogique qui alterne alphabétisation et qualification, le contenu de la formation, le formateur et le type de matériel utilisé en formation. On y précisera également les modes de contrôle et d’évaluation (évaluation en situation professionnelle, des résultats obtenus à l’issue de la formation, des effets de la formation sur le comportement du formé. Le cahier des charges prévoit éventuellement les coûts de cette mise en situation professionnelle. On aurait donc le modèle ci-après :



 Cahier des charges [1]

 

Equipe :                                                                  Type de qualification : 

Nom du formateur :

Centre d’accueil :

Phase [2] :

 


 

Objectifs de la séance d’apprentissage

 

Contenu de formation

 

Durée

 

Rythme de réalisation

 

Mode d’organisation pédagogique

Matériel utilisé

 

Evaluation et modes de contrôle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Considérations générales :

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….................................................................. 

Evaluation des Coûts :

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..................................................................


 


[1]Ce cahier sera tenu régulièrement par les responsables de la formation.

[2]La période consacrée à la formation qualifiante sera divisée en phases: 3 phases par année de formation. Chaque phase sera consacrée à l’apprentissage conduisant progressivement à la maîtrise de la qualification.

 



25/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres