LEXICARABIA

LEXICARABIA

Des repères pour l'analyse méthodique du manuel scolaire

Abdelghafour Bakkali

 
 
"[...] malgré les difformités de mon intelligence, qui me vouaient au mépris de M. Beaussier et me retranchaient à jamais de l'élite scolaire, j'aurais voulu briller sur les bancs de la classe et recueillir les lauriers comme un héros antique."
Anatole France, Vie fleur, 1922, p. 359.

 

 

Le manuel scolaire est entendu comme un outil didactique qui me ten œuvre un programme d'enseignement pour un niveau donné. Il est destiné aux différents acteurs de l'action éducative : l'élève, l'enseignant et les parents. Pour l'élève, le manuel revêt un caractère pédagogique, éducatif, culturel et symbolique. Le livre est donc un tremplin vers le savoir et la maîtrise de l'univers ambiant. L'élève avec l'appui du manuel est capable de comprendre et d'apprendre ce monde auquel il es destiné. Pour l'enseignant, c'est une béquille sur laquelle doit reposer sn action pédagogique étant donnée la diversité sociale, culturelle et scolaire des élèves qui lui sont confiés. L'utilisation raisonnée de cet outil indispensable lui permet d'accomplir ses diverses tâches tout en restant collé au programme. Les parents, par cet outil de liaison et de dialogue, pourront comprendre et suivre l'évolution de leurs enfants tout en étant en mesure de les aider dans 'exécution de certaines tâches de lecture et de résolution de situations.

 

                           

1. Objectifs visés et compétences à développer :

  • Apprendre avec des documents écrits, visuels et iconiques
  • Analyser la forme et le contenu du manuel scolaire de français en usage au collège marocain.
  • Savoir le mode de fonctionnement du manuel dans les apprentissages scolaires
  • Se repérer et circuler dans un manuel
  • Comprendre des textes et développer des stratégies de lecture.
  • Comprendre les illustrations  et décoder des images

2. Population concernée : Elèves-Professeurs de la section Lettres françaises (cycle : Pédagogique)

3. Durée de formation : 30 h

4. Supports pour les activités de formation et d'animation : Manuels de 1ère, 2ème et 3ème du collège (ou tout autre manuel; la démarche est presque la même)

5. Contenu de la formation :

 

I- Mode de fonctionnement des manuels dans les apprentissages scolaires :

 

 

 

 

à l'élève comme outil d'apprentissage

  • Permet des activités libres
  • Propose des modèles.

A qui s'adresse-t-il ?

2- à l'élève et au professeur  comme outils d'enseignement

  • Organise le travail de l'élève et de l'enseignant
  • Livre du professeur

                             

LES MODES DE FONCTIONNEMENT DU MANUEL SCOLAIRE

Comment s'utilise-t-il ?

1- Utilisation hors de la classe

  • Avant l'activité de classe comme motivation
  • Après l'activité de classe pour approfondir, structurer, renforcer…

 

2Utilisation en classe.

  • Usage individuel
  • Usage collectif.

 Fait appel ou non à un matériel complémentaire

 

           1Choix du manuel scolaire :

Sur quels critères fonder ce choix ?

  • Est-ce sur… (consulter les manuels de français de 1ère, 2ème et 3ème année du collège).
  • la richesse de l'illustration ?
  • la lisibilité des textes ?
  • l'organisation et la pertinence des unités didactiques ?
  • l'actualité de l'information vehiculé par le contenu textuel?
  • le contenu et la variété des exercices ?
  • la qualité de la présentation, de l'impression, etc. ?

2- Fonctions essentielles du manuel  scolaire :

  • Guider l'apprenant dans son travail personnel;
  • Aider l'enseignant dans la conception et l'élaboration de ses activités de classe

3- Compétences requises pour utiliser un manuel ou maniabilité de l'ouvrage :

  • Le manuel est un livre : familiariser les élèves à l'utilisation des documents écrits : la forme, la densité du discours didactique, la typographie, l'illustration, etc.
  • Le manuel exige des compétences pour la construction du savoir : savoir circuler dans un manuel, savoir retirer des informations d'un support textuel et iconiques, savoir analyser un schéma, décoder un graphe, etc.

 

4- Le manuel est un outil commun à tous les élèves :

  • Comment peut-il convenir à un public hétérogène ?
  • Lorsqu'il s'agit de différencier les démarches pédagogiques, comment concevoir qu'un même manuel soit profitable à tous ?
  • Comment peut-on atteindre l'acquisition de l'autonomie dans la construction du savoir lorsqu'on utilise pour un même niveau un manuel commun ?

 

 II- Facilitateurs techniques pour la maîtrise du document écrit :

 

Pour maîtriser les techniques de consultation et d'analyse des différentes composantes d'un manuel scolaire, il est recommandé que l'enseignant vise à familiariser les élèves à se repérer et à circuler dans un manuel. Comment ? Ils doivent en effet

  • se familiariser avec le sommaire ou tables des matières,
  • se familiariser avec les index, les lexiques, les glossaires,
  • reconnaître des codes (variables visuelles, couleurs, images, dessins, etc.)
  • se former à la prise d'informations.

 

2.1. Répertoire de signaux :

 

Les textes qu'on regroupe dans les manuels scolaires doivent permettre une  lecture de survol grâce surtout à des variables visuelles.  Ces saillies ont une valeur indiciaire. Le lecteur est à même de reconstituer, ou plutôt de reconstruire, le sens du texte par le biais de ces indices de type métatextuel :

  • origine du texte,
  • auteur(s) ou concepteur(s),
  • destination, type de document,
  • signature (de qui de droit).

La lecture de ce type de document est d'un intérêt particulier pour les apprenants de langue étrangère. La reconnaissance de la titraison, de la division du texte (paragraphes), les saillies textuelles (disparités typographico-iconiques), le chapeau, les citations, les illustrations, etc. facilitent l'accès au texte, et permet un échange entre les différents partenaires de l'acte d'enseigner.

 

2.2.       Approche globale :

Ce mode d'entrée au texte, ou cette démarche interactive, facilite la compréhension et incite l'apprenant-lecteur à consulter de prime abord les constituants visuels d'un document écrit.  C'est justement ce qu'on appelle dans les pratiques pédagogiques l'approche globale des textes écrits. Moirand et Lehmann en étaient les principaux instigateurs (cf. S. Moirand (1979), Situations d'écrit, Paris, CLE international et D. Lehmann et al. (1980), Pour une lecture fonctionnelle des textes de spécialité, Paris, Didier). Voir aussi D. Coste (1974), «Lire le sens », in le FDM, n° 109. L'approche globale consiste grosso modo à :

 

 

 

Pour lire la suite, cliquez ici...

 

 



05/11/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres